Financement startups

Argent et financement, nerfs de la guerre

Combien de fois n’avons-nous pas rêvé de monter des projets à la hauteur de nos ambitions ? Même petit déjà, chacun se rappelle de ses bricolages, expériences et projets en tout genre qui n’avaient de limite que les moyens mis à disposition…

Combien de fois n’avons-nous pas rêvé de monter des projets à la hauteur de nos ambitions ? Même petit déjà, chacun se rappelle de ses bricolages, expériences et projets en tout genre qui n’avaient de limite que les moyens mis à disposition.
Monter sa startup c’est à peu près pareil : on a de grandes idées, mais peu de moyens.

« L’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue ! »

Je suis quelqu’un de débrouillard, pas besoin d’argent!

Il existe de nombreuses méthodes de développement qui permettent d’amoindrir considérablement les frais en jonglant avec les moyens du bord. L’une des plus connues et très tendance en se moment et le « Lean Startup » notamment développé par Eric Ries et Steve Blank. Cependant, il vous faudra bien à un moment ou un autre récupérer de l’argent pour financer des études coûteuses, lancer votre productivité, et bien entendu vous assurer une petite pension alimentaire en attendant les premiers contrats.

 

Mais je n’ai pas beaucoup d’argent de côté, comment faire ?

Bien que de disposer d’un grand capital personnel soit un plus, ceci ne constitue pas une obligation pour mener à bien sa startup. Dépendant du stade de développement du projet/de la startup, il existe différents leviers permettant de récupérer des fonds plus ou moins importants :

 

Typologie-Investisseurs

  • Love money, prêts, aides publiques, concours… L’argent facile

Elles représentant souvent des aides de faibles montants, mais facilement accessibles. Elles permettent de financer une grande partie de la phase « projet » pour la conception d’un prototype, d’une étude de marché ou de supports de communication par exemple. Leur avantage principal est leur gratuité, à condition que le porteur de projet justifie d’une implication financière également (généralement entre 20 et 50% du montant offert).

  • Business angels, crowdfunding, fonds d’amorçage…De l’argent pour se lancer

Ces fonds interviennent en phase de démarrage de la startup. En effet, les besoins financiers vont considérablement augmenter afin d’offrir à la jeune startup les moyens de confectionner ce qui sera son premier produit/service. Ces investisseurs sont pour la plupart privés et provenant de personnes physiques.

  • Le capital risque (ou venture capital)… De l’argent pour attaquer

Assimilés aux grands gourous de l’investissement, les capitaux risqueurs constituent un apport financier très conséquent, sur des sommes dépassant généralement 500 000 euros. Cependant, ceux-ci sont difficiles à convaincre sans un business plan en béton car leurs attentes en retour sur investissement sont souvent énormes (récupérer un bénéfice 5 à 10 fois supérieur à la somme apportée). Le capital risque est généralement attribué par des fonds d’investissement regroupant plusieurs capitaux risqueurs.

  • Capital de développement et marché… De l’argent pour se développer

À présent que le marché est attaqué, il ne reste plus qu’à s’ancrer à l’intérieur afin de pérenniser l’activité commerciale d’entreprise. Il existe donc certains fonds spécialisés dans ce type d’investissement, souvent dans le but d’entrer au capital de l’entreprise.

 

Super, je m’en vais de ce pas lever mes premiers euros !

Tous ces moyens de financement constituent des étapes importantes pour la survie de votre startup. Entrainez-vous à présenter votre projet à vos proches, durant des meetings ou en effectuant des concours. Constituez-vous des slides, réalisez des pitchs et croyez en votre projet, car le plus important sera de savoir convaincre.

 

Romain TAUPIN

Romain TAUPIN

Ingénieur de formation doublé d'une compétence en management et création de startups, je suis passionné par l'entrepreneuriat et le conseil.
J'accompagne des projets innovants dans leur développement et leur structuration (gestion, management humain et opérationnel, business model, etc...).

Suivez-nous

Pin It on Pinterest

Partager cet article

Partagez cet article avec vos amis !