Le lean startup

Le lean startup

Le lean startup met le client au centre du projet et permet de connaître ce qu’attendent réellement les clients plutôt que de se baser sur des hypothèses…

Selon Eric Ries, auteur du livre « Lean Startup : adoptez l’innovation continue », une startup se doit, si elle souhaite se développer rapidement et limiter les risques d’échec, de confronter son produit le plus tôt possible au marché auquel il est destiné. Cette « méthode » met donc le client au centre du projet et permet de connaître ce qu’attendent réellement les clients plutôt que de se baser sur des hypothèses.

Lancer rapidement le produit sur le marché permet d’obtenir des retours sur son produit et de l’améliorer en continu. C’est ce que l’on pourrait appeler une « boucle d’apprentissage » qui se résume ainsi : construire, mesurer, apprendre.

Boucle Lean Startup

L’idée avec le Lean Startup est de réaliser cette boucle le plus rapidement possible et en continu afin de valider les hypothèses de départ et s’approcher de la rentabilité. Chaque « tour de boucle » permet à l’entreprise d’apprendre et d’améliorer son produit.

1. Construire (expérimenter)

Le Lean Startup emprunte quelques principes déjà existants et notamment celui du « produit minimum viable » (MVP : Minimum Viable Product). Selon ce principe, un entrepreneur ne doit pas créer un produit fini et « parfait » mais un « produit minimum viable », une sorte de prototype avancé, et le lancer le plus rapidement possible sur le marché afin de l’ « expérimenter ».

2. Mesurer (et analyser)

Une fois le produit lancé et les premiers retours obtenus de la part des « early adopters », autrement dit les premières personnes à tester le produit, il faut les analyser dans le but de l’améliorer.

3. Apprendre (pivoter/continuer)

Après chaque « tour de boucle », le porteur de projet peut soit décider de continuer sur la même voie, soit de « pivoter »  et de mettre en place un nouveau « business model », s’il s’aperçoit que son produit ne répond pas à un besoin particulier ou qu’il ne s’adresse pas à la bonne cible.

4. Croître

Une fois le cap défini, l’entreprise doit trouver un moteur de croissance qui peuvent être de trois types : fondé sur la fidélisation client, sur la viralité ou « bouche-à-oreille », ou sur l’acquisition payante (publicité).

Vous l’aurez compris, appliquer cette méthode doit permettre de se rendre compte des limites de son produit le plus tôt possible, afin de l’améliorer en conséquence et d’obtenir un produit commercialisable rapidement, avant d’avoir investi beaucoup de temps, d’argent et de moyens humains, qui sont des ressources rares et limitées lors de la création d’une startup. Le lean startup permet donc de limiter les investissements de départ ainsi que le risque à chaque étape du développement du produit.

Illustration lean startup


Sources 

  • Eric Ries. Lean Startup : adoptez l’innovation continue. Pearson, 2012. 320 p. ISBN 978-2-7440-6508-8
Camille Gay

Camille Gay

Fondateur d'Hexagonn et co-fondateur de Graines de Startup, passionné par les nouvelles technologies et le monde des startups, j'accompagne des entreprises et porteurs de projets innovants et les conseille en stratégie d'entreprise, informatique et webmarketing.

Suivez-nous

Pin It on Pinterest

Partager cet article

Partagez cet article avec vos amis !