Erreurs startups

Startup : 10 erreurs à éviter

Se lancer dans la création d’une startup est une expérience exceptionnelle. Mais attention à ce que cela ne tourne pas au cauchemar ! Voici les 10 plus grosses erreurs à éviter.

Ah ! Quel doux sentiment que l’envie d’entreprendre ! Monter sa boite et devenir son propre patron, qui n’en a jamais eu l’envie ? 😉
Malheureusement, cette belle expérience peut rapidement se transformer en cauchemar ambulant si vous décidez de vous lancer tête baissée !

« Si tu veux réussir dans ton entreprise, réfléchis au préalable, pèse le pour et le contre, et lance-toi. » Henri-Frédéric Amiel.

Se lancer dans la belle aventure de la création d’une startup est une expérience exceptionnelle dont vous saurez profiter quoi qu’il advienne. Cependant il y a tout de même quelques points auxquels vous feriez mieux de faire attention si vous voulez éviter à tout prix la panique à bord. Voici les 10 plus grosses erreurs à éviter.

Erreurs à éviter

 

1 – Mauvais nombre d’associés

Nous avons vu dans l’article « l’équipe, accélérateur de startup » qu’il est extrêmement important de bien choisir son équipe. Il n’y a pas de « bon » nombre d’associés, tout dépend de la startup. Cependant, la majorité des équipes se situent entre 2 et 3 associés.
Si par exemple, vous décidez de vous lancer seul dans l’aventure, il vous faudra avoir les reins solides. De plus, rapidement vous allez vous retrouver débordé de travail et en manque de compétences clés pour l’épanouissement de votre entreprise.
À contrario, être trop nombreux risque de rendre l’entreprise plus lente à réagir, faire naître des conflits et créer des chevauchements sur les rôles de chacun.

 

2 – Vouloir aller trop vite

Eh oui, vous aussi vous êtes impatient de vendre votre premier kit de téléportation instantanée sur les îles Malawi. Mais il vous faudra de la patience avant d’en arriver là. 😉
À vouloir à tout prix aller trop vite, on finit par sauter des étapes qui finiront par nous rattraper à un moment ou un autre. Prenez le temps de connaître votre marché, de tester votre produit, de bien vous entourer et d’être sûr d’avoir les moyens matériels, humains et financiers pour avancer à la case suivante. Comme on dit souvent : « tout vient à point à qui sait attendre ».

 

3 – Lever trop de fonds ou pas suffisamment

La question de « combien ? » n’est pas évidente à appréhender, et malgré tout il va vous falloir tomber relativement juste. Pour estimer vos besoins financiers, vous allez devoir établir un « prévisionnel financier ». Cela va sans dire que de ne pas lever suffisamment d’argent posera problème pour le développement de votre entreprise. Cependant, on ne pense généralement pas que lever trop d’argent peut également être un soucis. En effet, disposer d’une grande somme d’argent demande une gestion de budget impeccable si on ne veut pas voir cette belle somme disparaître au vent au bout de quelques mois. D’autant plus que de grosses sommes impliquent de vous une grande responsabilité étant donné qu’il s’agira bien souvent d’investisseurs qui demanderont tôt ou tard un retour sur investissement. Pour terminer, gardez en tête que plus vous levez des fonds, plus vous risquez de diluer votre part dans la société. Donc essayez d’estimer au mieux ce dont vous aurez besoin, et tentez de lever cette somme. Si votre startup se développe plus vite que prévu, vous aurez toujours l’occasion d’effectuer d’autres levées de fond, donc ne soyez pas trop gourmands. 😉

 

4 – Ne pas se faire accompagner

Nous avons vu précédemment qu’il est bien plus efficace d’avancer en équipe que seul. Cela est vrai pour les associés mais pas uniquement. Il existe un grand nombre de structures, publiques ou privées, qui sont mises à votre disposition pour vous aider et vous guider dans la jungle de l’entrepreneuriat. Que ce soit pour les couveuses, les incubateurs ou les accélérateurs d’entreprises, vous serez en contact avec des professionnels qui sauront vous conseiller dans vos choix pour donner le maximum de chance à votre startup d’atteindre la réussite que vous visez. Il est également intéressant de souligner le fait que ces structures vous permettent souvent de bénéficier d’aides financières supplémentaires. Alors il serait dommage de vous priver de tout ce beau monde!
N’hésitez pas à lire l’article : « incubateur d’entreprise, atout de réussite » pour en savoir plus.

perdu

5 – Ne pas savoir se remettre en question/pivoter

Un entrepreneur est souvent représenté comme une personne pleine d’ambition, rêveuse (si, si !), et extrêmement bornée sur sa startup, son « petit bébé ». Il est vrai qu’il est parfois difficile d’accepter que son projet ne soit pas adapté au marché actuel car arrivant trop tôt (pas de « time to market »), ou inadapté aux besoins des clients visés. Attention, je ne dis pas qu’il y a de bons et de mauvais projets ! C’est comme l’humour, on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui !
Alors essayez de trouver les gens avec qui vous allez « rire », et même parfois trouver de quoi vous allez « rire ». Pour cela, pivoter peut être nécessaire en ré-axant son projet de startup sur une nouvelle technologie, un nouvel usage, ou un nouveau segment client ; sans pour autant changer toute la base du projet. Ouvrez les yeux, soyez attentifs, et n’hésitez pas à changer de cap lorsque cela s’avère nécessaire !

 

6 – Rester dans son coin et ne pas communiquer sur son entreprise

Vous avez peut-être déjà entendu parler de certains événements sur la création d’entreprise ? Si la réponse est « non », je vous conseille vivement d’aller jeter un coup d’œil sur l’article « Concours, booster votre projet ». Autrement, vous avez dû voir que les entrepreneurs qui s’y trouvent partagent beaucoup sur leur entreprise, sur leurs méthodes et leur réseau. C’est donc un excellent moyen pour vous d’apprendre du concret, de rencontrer des gens qui voudront vous aider. Sachez que le monde de l’entrepreneuriat est un monde assez restreint, comme une grande famille ! Un entrepreneur aura toujours beaucoup de respect pour un autre entrepreneur, qu’il ait réussi ou pas, car il saura qu’à une époque il était à votre place à se poser les mêmes questions que vous. Donc n’hésitez pas à aller au contact et de demander conseil !
Il est également très important de parler de votre entreprise. Une des erreurs qu’un grand nombre d’entrepreneurs en herbe commet, est de penser qu’on risque de leur piquer l’idée. Certes, évitez de parler aux dirigeants de grands labo pharmaceutiques de votre projet si vous avez trouvez une molécule révolutionnaire contre une maladie. Mais il y a très peu de risque pour que l’on vous vole votre idée tant que votre entreprise n’est pas sur le marché. Au contraire, les gens voudront vous aider en vous donnant leur avis sur votre projet, et participer ainsi au développement de celui-ci. Allez à des rencontres entre entrepreneurs, à des événements, et n’ayez pas peur, parlez-en !

 

7 – Avoir peur de l’échec et de la critique

Quand on débute dans la création d’entreprise, on n’y connait souvent pas grand-chose. Alors il est normal parfois de se planter, c’est humain ! Du coup, ne vous en faites pas, relevez-vous et retentez ! Il ne faut pas se laisser abattre par vos échecs, car l’échec est certainement la chose la plus favorable qu’il pourra vous arriver durant votre début de parcours. Sans échec, pas d’apprentissage, et sans apprentissage vous risquez de ne pas savoir comment réagir dans les moments difficiles plus tard. Il ne faut pas avoir peur de tenter des choses folles, d’agir et d’aller sur le terrain. L’important est de rester en éveil et d’apprendre de ses erreurs pour avancer.
De même pour les critiques, elles peuvent être constructives donc il faut savoir en tenir compte. Mais une critique ne doit jamais vous décourager, elle doit vous motiver à avancer et à améliorer votre projet. Alors vivez à fond votre projet et n’ayez pas peur d’agir un maximum, car comme disait Jack Canfield : « Ne t’inquiète pas de l’échec, inquiète-toi des chances que tu manques lorsque tu n’essaies même pas ».

 

8 – Sous-estimer les étapes à affronter

Lorsque l’on souhaite monter une startup, il faut avoir de l’ambition, c’est nécessaire. Mais attention ! Avoir de l’ambition n’est pas synonyme d’être trop sûr de soi. Il faut toujours garder en tête que de créer une entreprise est un processus relativement long, difficile et risqué. Aucun entrepreneur ne vous dira qu’il a créé son entreprise sans embûche en claquant des doigts, ce serait tellement beau !
Mais comme vous le savez bien, toute chose se mérite !  😉
Ainsi, en vous mettant à 200% dans la création de votre entreprise et en croyant en votre projet, vous vous donnez toutes les chances de le concrétiser. Il est donc nécessaire de rester « aware » (merci JCVD !) et d’avoir conscience des difficultés que vous aurez à surmonter pour ne pas vous laisser surprendre.

force

 

9 – Être trop terre-à-terre

À Contrario de la section précédente, une autre erreur est d’être trop terre-à-terre sur votre projet. Un entrepreneur doit être rêveur, avoir de l’ambition et ne pas avoir peur du risque. Si vous êtes trop terre-à-terre, alors vous n’oserez pas suffisamment aller de l’avant et agir.
Rappelez-vous toujours ce que vous voulez faire et pourquoi vous vouliez monter une entreprise, car il se pourrait bien que ce rêve que beaucoup de gens font devienne une réalité pour vous. Vous avez décidé de poursuivre vos rêves donc vivez-les à fond !

 

10 – Ne pas être persévérant

Surement la plus important des erreurs à ne pas commettre, abandonner ! La persévérance vous emmènera partout, et vous permettra de surmonter les plus grosses épreuves que vous allez devoir affronter. Alors ne baissez pas les bras et continuez à croire en votre future entreprise, même dans les moments difficiles. Il y aura toujours des gens qui seront là pour vous soutenir et vous rappeler que c’est par la force de vos envies que vous avez réussi à arriver jusqu’ici. Grâce à votre persévérance et en suivant les conseils ci-dessus, vous finirez par voir le bout du tunnel et vous pourrez être fier du parcours que vous aurez effectué.

 

Et n’oubliez jamais qu’ « il n’y a qu’une seule façon d’échouer ; c’est d’abandonner avant même d’avoir réussi ! » – Olivier Lockert

Romain TAUPIN

Romain TAUPIN

Ingénieur de formation doublé d'une compétence en management et création de startups, je suis passionné par l'entrepreneuriat et le conseil.
J'accompagne des projets innovants dans leur développement et leur structuration (gestion, management humain et opérationnel, business model, etc...).

Suivez-nous

Pin It on Pinterest

Partager cet article

Partagez cet article avec vos amis !