Risques startup

Startup : risques or not to risk ?

« Attention tu vas tomber », « Fais pas cela, c’est trop risqué », « Sois prudent »… Combien de fois avez-vous déjà entendu chacune de ces phrases ?

« Attention tu vas tomber », « Fais pas cela, c’est trop risqué », « Sois prudent »… Combien de fois avez-vous déjà entendu chacune de ces phrases ? Nous vivons actuellement dans une société qui, depuis tout petit, nous rabâche sans cesse que prendre des risques c’est dangereux, voire mal. Nous disposons d’une sécurité sociale, d’assurances, de garanties, tout cela afin de minimiser autant que possible le risque et de contrôler les tenants et aboutissants de chacun de nos actes. Mais qu’en est-il de la création d’entreprise ? N’est-il pas intéressant, voir obligatoire de valoriser une prise de risque dans un domaine (les startups) où peu de chose est prévisible ? Si vous voulez créer une startup et vivre une aventure des plus palpitantes, il vous faudra forcément un jour ou l’autre prendre des décisions risquées qui s’avèreront prometteuses… ou pas, mais dont vous ressortirez fortement grandis, je vous le garantie !

La vie est une aventure, ose-la.  – Mère Teresa

jumping a gap in sunset

J’ai envie de monter ma startup, quels sont les risques auxquels je m’expose ?

Monter sa startup nous expose effectivement à des risques à différentes échelles, dont il faut avant tout avoir conscience. Voici une liste des plus grandes catégories de risques auxquels vous serez exposés :

  • Risques liés à l’équipe : Votre équipe est-elle suffisamment soudée pour survivre aux moments difficiles ?
  • Risques technologiques : Les avancées technologiques actuelles permettent-elles de concrétiser votre projet ? Sont-elles suffisantes ?
  • Risques liés à votre Business Model : Votre stratégie commerciale sera-t-elle applicable afin de faire interagir tous les acteurs de celle-ci ?
  • Risques financiers : Arriverez-vous à lever suffisamment de fonds pour lancer votre projet ?
  • Risques du “time to market” : Votre produit ne sera-t-il pas trop en avance sur son temps ?
  • Risques lié au segment client : Vos produits s’adresseront-ils aux bonnes personnes ?
  • Risques liés à la taille du marché : Le marché est-il suffisamment grand pour que mon projet soit viable ?
  • Risques liés à l’évolution : Ma startup saura-t-elle s’adapter à l’évolution du marché ?
  • Risques légaux : La loi ne risque-t-elle pas de changer à court ou moyen terme à mon désavantage ?

Mais rassurez-vous ! Rangez moi vos mouchoirs et vos antidépresseurs, car bons nombres de ces risques seront largement amoindris grâce aux différentes études (techniques, commerciales, etc…) que vous effectuerez en amont. Le plus gros risque que votre projet encourt est celui de l’équipe, car c’est l’équipe qui est le pilier de votre startup et non l’inverse. Et rappelez-vous que rares sont les conséquences irréparables donc n’en ayez pas peur, les risques font parties intégrante de cette belle aventure !

balance

Bon d’accord, il y a des risques… Mais qu’en est-il de mon libre arbitre face à ces risques ?

Il existe différentes catégories de risques, sur lesquels vous aurez d’avantage de place pour votre libre arbitre.

Tout d’abord, il existe certains risques que vous pourrez anticiper sans pouvoir les esquiver. Par exemple vous pouvez prévoir que votre projet demande un investissement plus important que celui prévu, ou bien qu’il mette plus de temps à être mis en place… Ces risques peuvent être combattus en les anticipant, mais peu importe le projet, vous y serez toujours plus ou moins exposé. Cependant, il suffit de mettre les bons moyens en places, réunir les bonnes compétences et savoir prendre du recul afin d’amoindrir ces risques. N’oubliez pas d’en parler autour de vous et profitez de l’expérience des autres, peut être que quelqu’un mettra l’accent sur un risque auquel vous n’aviez pas pensé!

Certains risques ne peuvent également pas être prévus ; les incidents (naturel, personnel…), l’arrivée d’un nouveau concurrent sur le marché, une nouvelle loi mettant à mal votre projet, … Ces risques auront des conséquences sur l’entreprise ou sur votre projet, et il faudra alors essayer d’y faire face et adapter votre stratégie en conséquent. N’oubliez pas, l’adaptabilité est le meilleur allié du startupeur !

Enfin, il y a les risques que vous décidez de prendre afin d’améliorer votre situation. Vous vous lancez alors dans une aventure où l’issue est incertaine mais qui vous enrichira intérieurement d’une grande expérience peu importe le résultat, celle d’ « oser ».

risk

 

Et du coup, prendre des risques c’est si mal que ça ?

Il semblerait que dans notre société actuelle, prendre des risques est souvent pointé du doigt. Cependant, dans le monde de l’entrepreneuriat, il n’y a pas de startup qui ait réussi sans prendre aucun risque. Il faut savoir prendre des risques et oser tester une nouvelle stratégie. Ce qui est en revanche dangereux, c’est de les prendre à la légère. Donc prenez une feuille et un crayon, et analyser les enjeux et vos chances de réussite afin d’avoir en main le plus possible d’éléments en faveur de votre succès. Il est à noter également qu’un dirigeant arrive à assoir son autorité lorsque celui-ci sait prendre des risques, cela vous placera naturellement en position de meneur. Sachez toutefois rester réfléchi quand vous tentez l’expérience. 😉

 

Prendre des risques, d’accord. Mais je n’ose pas… Comment y remédier ?

Prendre des risques n’est jamais facile, c’est un pas qu’il faut oser franchir.

Prendre un risque peut générer une certaine angoisse, « ais-je bien fait ? » « Est-ce que ça va marcher ? ». Cependant n’allez-vous pas regretter de ne pas le faire ? Imaginez ce qu’une prise de risque qui réussit peut vous apporter. Nous n’avons qu’une (trop courte) vie et c’est donc maintenant qu’il faut tenter des nouveautés. Cela fonctionne exactement pareil dans le cadre entrepreneurial. Comme le dit le dicton : mieux vaut avoir des remords que des regrets!

On peut s’habituer à la prise de risques en les prenant graduellement. Commencez par un risque simple, puis petit à petit montez les échelons, passez les différentes épreuves pas à pas. Chaque réussite vous rendra plus fort et vous serez alors mieux armé contre le second risque, et ainsi de suite.

Un autre moyen est également de relativiser sur les conséquences à votre échelle, et à celle de votre startup. Il y a peu de conséquences réellement irrattrapables, et si elles l’étaient, vous seriez en mesure de savoir si le jeu en vaut ou non la chandelle.

 

Alors analyser les risques qui vous entourent, et osez les prendre, vous n’en ressortirez que grandi !

Peut-être même que vous prendrez ensuite goût à la prise de risques, et ainsi vivre l’excitation de construire selon vos choix l’avenir de votre startup ! 😉

 

Article rédigé avec la collaboration de Romain Taupin

Iwane RIGAUT

Iwane RIGAUT

Étudiante en DUT gestion des entreprises et des administrations, je suis très intéressée par le milieu de entrepreneuriat et des startups, et souhaite réaliser ma poursuite d'étude (et professionnelle) dans ce domaine.

Suivez-nous

Pin It on Pinterest

Partager cet article

Partagez cet article avec vos amis !